Bannière élections
JMT 2018
Datadock
Suivez-nous sur Twitter
Teleformations
Identifiant
Mot de passe

Actualités

a  a  A 

Chercher un traducteur
Ok

Ou recherche : guidée avancée


Rechercher sur le site




Prix Pierre-François Caillé : un prix qui grandit chaque année
le 02-12-2015
par La Commission Actualités

Un prix qui grandit chaque année

 

Créé en 1981 à l’initiative de la regrettée Florence Herbulot, qui a exercé les fonctions de présidente de la SFT et de directrice adjointe de l’École supérieure d'interprètes et de traducteurs (ESIT), le prix Pierre-François Caillé de la traduction récompense un traducteur en début de carrière, c’est-à-dire ayant moins de trois ouvrages publiés à son actif. Il est remis conjointement par la SFT et l’ESIT.

 

Le prix, dont le jury est composé en 2015 de quatorze traducteurs professionnels présidés par Débora Farji-Haguet, a pris sous la houlette de cette dernière une nouvelle envergure, voulue et encouragée par le président de la SFT, Graham macLachlan. « Nous avons souhaité depuis deux ans mettre l’accent sur la visibilité de ce prix, dans lequel nous investissons beaucoup de temps, par l’intermédiaire du travail d’organisation, de lecture et de délibération des jurés mais aussi de l’argent, puisque nous attribuons une somme de 2 000 euros au lauréat. Le prix est un moyen pour la SFT de mettre en lumière le métier qu’elle représente vis-à-vis des médias et du grand public, de soutenir un traducteur débutant talentueux et d’inciter les éditeurs à faire confiance à des professionnels peu connus mais prometteurs pour des projets d’envergure », explique-t-il.

 

Parmi les innovations 2015, il faut souligner notamment le lancement du prix lors du dernier Salon du livre de Paris, en présence du lauréat 2014, des éditeurs, de la presse spécialisée et des professionnels de la traduction. Dans le même esprit, la cérémonie de remise du prix aura lieu ce vendredi 4 décembre dans un lieu prestigieux, l’Institut hongrois de Paris, la veille de l’assemblée générale de la SFT. D’autres initiatives sont aussi à l’étude pour développer le prix, telles que la possibilité de majorer la somme remise, ou de créer différentes catégories à l’intérieur du prix afin de récompenser certains aspects particuliers du travail de traduction.

 

Pour Graham macLachlan, au-delà d’une notoriété accrue, le prix Pierre-François Caillé de la traduction doit aussi permettre de souligner les passerelles qui existent entre traduction d’édition et traduction pragmatique. Il est en cela rejoint par Sylvie Escat, présidente du conseil de gestion de l’ESIT : « les deux domaines font appel aux mêmes compétences de la part des traducteurs. L’ESIT n’est pas spécialisée dans la traduction littéraire et pourtant nous sommes fiers d’être partenaires de ce prix ». « Les éditeurs doivent prendre conscience du potentiel dont dispose la SFT à travers ses membres », ajoute Graham macLachlan. « Nous souhaitons encourager les échanges et créer des liens entre deux univers qui ne se connaissent pas très bien. »

 

Consultez le site de la SFT pour tout connaître sur le prix Pierre-François Caillé de la traduction, découvrir les membres du jury, ainsi que la sélection complète de l’année 2015.

 




Contactez-nous - Liens - Plan du site - Mentions légales - Crédits : Synodia

Ayez le réflexe SFT, le syndicat professionnel des métiers de la traduction
Annuaire des traducteurs et interprètes – Formation continue – Conseil et accompagnement