Fermeture 07/12/2018
Election comité directeur
Renouvellement 2019
Datadock
Suivez-nous sur Twitter
Teleformations
Identifiant
Mot de passe

Actualités

a  a  A 

Chercher un traducteur
Ok

Ou recherche : guidée avancée


Rechercher sur le site




Séminaire d’anglais médical 2016 : rétrospection à cœur ouvert
le 23-05-2016
par Commission Formation Continue

Du 14 au 18 mars 2016, quarante-neuf traducteurs se sont réunis à la faculté de médecine de Lyon Est afin de suivre la 11e édition du séminaire d’anglais médical (SAM). Quelque vingt-cinq participants se sont retrouvés dès dimanche 13 mars, lors d’un apéritif d’accueil organisé dans le quartier du Vieux Lyon. Retour sur une semaine intense.


« Un SAM 2016 très réussi ! »
Comme une quinzaine de récidivistes, Christelle Forest, traductrice spécialisée notamment dans le domaine médical, était déjà présente lors du SAM 2014. Ravie de l’expérience, elle a souhaité renouveler l’immersion en 2016 afin d’approfondir des sujets qu’elle maîtrise déjà et d’enrichir ses connaissances, à titre personnel, dans d’autres disciplines médicales. « Les intervenants, experts de haut niveau, ont animé des modules très pointus », explique-t-elle. « Ils ont démontré pour la plupart une réelle capacité à rendre leurs explications accessibles. De même, ils ont su mettre leur auditoire à l’aise, permettant à ceux qui le souhaitaient de s’exprimer sans crainte d’être jugés. Ces cinq jours ont été un savant mélange de séances studieuses, d’exercices ludiques et de moments favorables au réseautage. La semaine s’est clôturée par un exercice inédit, des “traduels”, qu’il faudra absolument réitérer. Globalement, une belle réussite ! » Membre de l’équipe organisatrice du SAM entre 2012 et 2014, et toujours présente en coulisse pour cette 11e édition, Catherine Fournier, traductrice spécialisée dans les domaines de la chimie, de la santé et des sciences de la vie, dresse un bilan positif de la semaine : « Le SAM peut compter sur l’efficacité de ses organisateurs qui n’ont jamais été aussi nombreux et expérimentés. Et il le faut bien, car répondre aux attentes variées des participants, traducteurs chevronnés ou débutants dans le domaine médical, représente un défi de tous les instants. Le SAM est toujours un succès. Mais je dois avouer que cette année, le coordinateur, Stephen Schwanbeck, par son talent de la communication, et les intervenants aux qualités toujours plus grandes, en ont fait une formation des plus appréciées ! »


Interactivité et accessibilité, les clés d’une intervention réussie
La qualité des intervenants constitue l’une des forces du SAM. Si tous ont été remarquables, trois d’entre eux se sont distingués par le degré d’interactivité des sessions qu’ils ont animées. Dans un discours clair et accessible, le Dr Bernard Croisile, docteur en médecine, neurologie et neuroscience, et chef du service de neuropsychologie à l’Hôpital neurologique de Lyon, a su captiver l’attention générale. À l’issue de son module sur la maladie d’Alzheimer, il est resté pour assister à la session de terminologie : véritable atout, ses commentaires et éclaircissements ont été très appréciés. Pour sa part, le Dr Pierre Méeus, spécialisé en chirurgie viscérale et digestive, et en chirurgie cancérologique au Centre Léon Bérard, a présenté son module sur l’oncologie chirurgicale et digestive, avant d’ouvrir une séance enrichissante de questions-réponses. Enfin, le Pr Bruno Lina, professeur de virologie au CHU de Lyon, chef de service du laboratoire de virologie des HCL, directeur de l’équipe de recherche VIRPATH, et directeur du Centre national de référence des virus influenza et du Centre national de référence des entérovirus, a notamment apporté un éclairage sur le métier d’interprète au sein de grandes institutions comme l’Organisation mondiale de la santé. Son module, traitant de la genèse, la diffusion et la surveillance des virus influenza pandémiques et prépandémiques, a généré de nombreux échanges.


Structure du programme : l’alchimie parfaite pour une formation efficace et conviviale
Le programme a été conçu pour favoriser l’acquisition des apprentissages, l’interactivité et la richesse des échanges. « L’alternance des ateliers de traduction, des restitutions en groupe, des séances terminologiques et des conférences scientifiques a suivi un rythme soutenu certes, mais agréable », souligne Catherine Fournier. De vraies pauses ont ponctué les modules médicaux et les sessions terminologiques, et les occasions de discuter n’ont pas manqué tout au long de la semaine, notamment lors de soirées de détente : apéritif d’accueil le dimanche, visite guidée et commentée des quartiers du Vieux Lyon le lundi et dîner gastronomique au restaurant Vatel le mercredi.

Les Joutes de traduction
Composées de deux traduels, les Joutes de traduction ont atteint leur objectif : clore la semaine sur une note différente, ludique, drôle et détendue. Le choix de textes satyriques y a largement contribué, mais pas seulement. L’assistance a eu le privilège de voir s’affronter deux duos de pointures de la traduction et d’appréhender leur manière de travailler. Reflets de la semaine, les traduels ont été un moment d’échanges. Les participants, tenus en haleine, ont posé des questions et découvert des approches très inventives, en particulier de la traduction des jeux de mots et d’autres passages humoristiques. Plus fondamentalement, l’exercice a permis d’illustrer des valeurs du métier, comme la reconnaissance du travail de l’autre et l’enrichissement mutuel. Quatre étudiantes, ravies d’assister à ces Joutes, ont pu se faire une idée concrète du métier de traducteur. Ce qu’elles ont aimé avant tout ? Entendre les traduellistes expliquer leurs choix et leurs difficultés dans une franche convivialité.


Les bonnes pratiques à l’honneur
Si l’équipe organisatrice s’est inspirée de l’événement « On traduit à Chantilly » afin d’introduire plusieurs ingrédients inédits lors de l’édition 2016, comme les Joutes de traduction, l’apéritif d’accueil la veille de la formation et la mise à disposition d’une table « V’là mon travail », elle compte bien continuer à nous surprendre. L’instauration d’un système de parrainage entre anciens et nouveaux SAMistes pourrait bien être l’une des prochaines initiatives. Ce projet trouve son origine dans des expériences éprouvées, notamment au sein de la délégation Rhône-Alpes de la SFT où des traducteurs chevronnés parrainent des traducteurs débutants, ainsi qu’au sein de l’ATA qui a mis en place un système de parrainage dans le cadre de sa conférence annuelle.

Campagne de sensibilisation
À l’occasion de cette 11e édition du SAM, une campagne de sensibilisation a été organisée autour de trois thèmes médicaux majeurs : don de moelle osseuse, semaine du cerveau et AVC. Le succès était au rendez-vous et l’équipe organisatrice compte bien renouveler l’opération en 2018.

Pour faire vivre le réseau des SAMistes, les idées ne manquent pas
Une liste SFT SAM a été créée sur Yahoo, avant le démarrage de l’édition 2016. Objectif : proposer aux participants un espace pour dialoguer entre SAMistes, stocker les supports pédagogiques, les documents relatifs aux traduels, les informations pratiques et les photos. Destinée exclusivement aux SAMistes 2016, la liste SFT SAM pourrait un jour être remplacée ou complétée par un site Web dédié au SAM. Affaire à suivre !

Sortez vos agendas, le Séminaire d’anglais médical revient en 2018 !

Vous hésitez encore ? Lisez ce qui suit !
« Le SAM est toujours un moment privilégié de formation, de rencontres... mais cette année vous avez mis la barre très haut du côté de l’organisation », Marie-Pierre Gérard, SAMiste depuis 2005.
« L’organisation était remarquable. Toute l’équipe a été très disponible et efficace sur tous les plans. J’ai beaucoup apprécié le livret imprimé avec les informations essentielles et les textes des travaux dirigés. Les séances de terminologie étaient très complètes. Et quelle bonne idée d’avoir conclu la semaine par un traduel : choix des textes judicieux et traducteurs très inventifs. J’en suis à mon troisième SAM, jamais trois sans quatre ! » Agnès Debarge, SAMiste depuis 2012.
« Le SAM s’est encore bonifié, tant du point de vue de l’organisation que de la qualité des intervenants. Alors, un grand bravo à toute l’équipe pour votre travail ! », Stéphane Delaporte, SAMiste depuis 2010.


Contact presse : presse@sft.fr






Contactez-nous - Liens - Plan du site - Mentions légales - Crédits : Synodia

Ayez le réflexe SFT, le syndicat professionnel des métiers de la traduction
Annuaire des traducteurs et interprètes – Formation continue – Conseil et accompagnement