Fermeture 07/12/2018
Election comité directeur
Renouvellement 2019
Datadock
Suivez-nous sur Twitter
Teleformations
Identifiant
Mot de passe

Actualités

a  a  A 

Chercher un traducteur
Ok

Ou recherche : guidée avancée


Rechercher sur le site




Prix Pierre-François Caillé : deux ouvrages de non-fiction pour conclure la sélection
le 29-11-2016
par Prix Pierre-françois Caillé De La Traduction

La Poste du Gothard ou les états d’âme d’une nation et 10 jours dans un asile sont les deux derniers finalistes retenus par le jury du prix Pierre-François Caillé de la traduction 2016. Les traducteurs Lionel Felchlin et Hélène Cohen ont eu à s’imprégner de nombreuses références culturelles, sociologiques, historiques ou encore littéraires afin de traduire ces deux ouvrages de non-fiction avec toute la précision requise.

 

Traduit de l’allemand (Suisse), La Poste du Gothard ou les états d’âme d’une nation est un ouvrage paru aux éditions Zoé, déjà lauréat du prestigieux prix littéraire suisse Schweizer Buchpreis en 2012. Son auteur, Peter von Matt, universitaire éminent, est une personnalité du monde littéraire germanique. Il livre ici un texte érudit qui s’adresse d’abord à un lectorat de linguistes ou de chercheurs mais aussi à tous les amoureux de la Suisse, à travers une série d’essais qui nous permet de découvrir les mythes fondateurs et l’histoire de cette nation, du 18e au 21e siècle. Il s’agit d’un ouvrage quasi-scientifique qui analyse par ailleurs les rapports entre histoire et littérature. « Cet ouvrage représente un énorme travail de la part de Lionel Felchlin. Sa traduction témoigne d’une connaissance approfondie de l’auteur et des thèmes qu’il aborde, et si le texte nécessite une attention soutenue de par sa nature, il se lit plutôt facilement », témoigne Débora Farji-Haguet, présidente du jury. Lionel Felchlin a su en effet relever le défi de ce texte savant : lui-même fin connaisseur de la littérature, titulaire d’une licence ès lettres et d’un master en traduction, il s’est spécialisé dans la traduction littéraire et a depuis collaboré à plusieurs ouvrages pour des éditeurs suisses.

 

 

Dernier ouvrage retenu par le jury du prix Pierre-François Caillé, 10 jours dans un asile, traduit de l’anglais (États-Unis) par Hélène Cohen pour les Éditions du sous-sol, est le reportage jusque-là inédit en France de la journaliste américaine Nellie Bly. Publié initialement à la fin du 19e siècle sous forme de feuilleton, ce récit est le résultat d’une mission qui lui avait été confiée par son journal : simuler la folie pour se faire interner dans un asile new-yorkais et en dénoncer les conditions de vie difficiles. Nellie Bly découvre des situations sordides et son témoignage fait l’effet d’un véritable brûlot à sa sortie. « À la fois sombre et divertissant, nullement suranné, cet opuscule historique, politique, sociologique et militant comble avec délice les amoureux d’écrits journalistiques des 19e et 20e siècles », explique Caroline Subra-Itsutsuji, membre du jury. Nellie Bly, journaliste militante a publié deux autres reportages par la suite : Dans la peau d’une domestique et Nellie Bly, esclave moderne, qui figurent dans le même ouvrage.

 

Hélène Cohen, formée aux lettres modernes et aux politiques éditoriales, a effectué de nombreuses relectures et révisions de traduction pour le compte de maisons d’édition prestigieuses, avant de se lancer elle-même en tant que traductrice. Elle a ici redonné sa voix à Nellie Bly, en conservant toute la force de son récit, pour nous apporter plus d’un siècle après ce témoignage d’une époque où l’on n’hésitait pas à interner les femmes pour des motifs parfois très discutables.




Contactez-nous - Liens - Plan du site - Mentions légales - Crédits : Synodia

Ayez le réflexe SFT, le syndicat professionnel des métiers de la traduction
Annuaire des traducteurs et interprètes – Formation continue – Conseil et accompagnement