UETF 2018
70 ans new
Suivez-nous sur Twitter
Teleformations
Identifiant
Mot de passe

Actualités

a  a  A 

Chercher un traducteur
Ok

Ou recherche : guidée avancée


Rechercher sur le site




Prix Pierre-François Caillé : deux ouvrages de fiction
le 27-11-2016
par Prix Pierre-françois Caillé De La Traduction

Parmi les six finalistes retenus par le jury de traducteurs professionnels du Prix Pierre‑François Caillé de la traduction 2016 qui sera décerné le 2 décembre prochain, les deux traductrices de Sur la pointe des pieds et Tout ça va changer ont su inscrire avec talent leur traduction dans des contextes socio-culturels très différents, ceux d’une Europe défavorisée et d’une Chine en mutation.

 

Traduit de l’italien par Romane Lafore, Sur la pointe des pieds (éditions Quai Voltaire) est le dernier roman de Luca Rastello, disparu en juillet 2015, un journaliste reconnu et admiré en Italie pour ses enquêtes sans concession. Son récit s’ouvre sur les enfants vivant dans les égouts à Bucarest avant de nous plonger au cœur du fonctionnement d’une ONG, dont les motivations se révèlent parfois opaques et l’organisation despotique. Il s’agit d’un roman âpre, dont le lecteur ne sort pas indemne. Selon Jean-François Allain, membre du jury, la noirceur du sujet est toutefois contrebalancée par un style poétique et incisif qui crée une « forme de distanciation » et que la traductrice s’est approprié. « La traduction fluide de Romane Lafore permet de se laisser porter par le sujet, elle a su transcrire le style enlevé de l’auteur et rendre les situations et les dialogues convaincants. Sa retranscription du parler des enfants étrangers, qui maitrisent mal leur nouvelle langue, est particulièrement réussie. C’est un exercice périlleux dont elle se sort avec brio. Sa traduction de l’ouvrage est très aboutie dans sa globalité », ajoute-t-il.

 

Diplômée de l’Université Paris 8, Romane Lafore a fait ses premières armes dans l’édition et se présente comme une « traductrice, lectrice, coordinatrice éditoriale et chroniqueuse littéraire ». Une connaissance et une passion des récits qui lui ont très certainement permis de trouver le ton et les mots justes pour traduire ce récit quasi-documentaire.

 


Tout ça va changer est un ouvrage très différent, qui nous transporte sur un autre continent et dans un pays en pleine mutation. Il s’agit d’un recueil de nouvelles de Lao Ma, paru aux éditions Philippe Picquier et traduit du chinois par Lucie Modde. Ici le ton est léger, empreint d’un humour caustique, pour décrire des situations quotidiennes, comme autant d’instantanés de la culture chinoise. Le lecteur entre de plain-pied dans une réalité quotidienne et découvre, nouvelle après nouvelle, l’ambivalence de cette société, prise entre traditions et modernité. Grâce à la traduction de Lucie Modde, « la Chine nous est révélée dans un français élégant, alerte mais aussi accessible et très agréable à lire. La traductrice parvient à nous faire partager l’ironie et l’humour grinçant de l’auteur », estime Philip Minns, membre du jury. Une traduction réussie donc, tant sur le fond que sur la forme, pour Lucie Modde qui a passé deux ans en Chine dans le cadre de son master de recherche d’études chinoises à l’ENS de Lyon. Également diplômée d’un master professionnel de traduction éditoriale, économique et technique à l’ESIT, cette traductrice exerce en indépendante depuis 2014 et collabore aussi bien à des ouvrages littéraires que scientifiques.




Contactez-nous - Liens - Plan du site - Mentions légales - Crédits : Synodia

Ayez le réflexe SFT, le syndicat professionnel des métiers de la traduction
Annuaire des traducteurs et interprètes – Formation continue – Conseil et accompagnement