Datadock
Suivez-nous sur Twitter
Teleformations
Identifiant
Mot de passe

Actualités

a  a  A 

Chercher un traducteur
Ok

Ou recherche : guidée avancée


Rechercher sur le site




SFT – Séminaire d'anglais médical 2018 : 2 modules axés sur la neurologie
le 23-02-2018
par Commission Formation Continue

Première cause de mortalité chez les femmes, les accidents vasculaires cérébraux peuvent être classés parmi les pathologies graves. À ce titre, le Séminaire d'anglais médical 2018 consacre un module à cette affection, également 1ère cause de handicap moteur acquis chez l’adulte.


Afin de donner une vision globale des AVC, le Dr Laura Mechtouff interviendra lors du Séminaire d'anglais médical 2018. Cette praticienne hospitalière officie au sein de l'hôpital neurologique de Lyon Pierre-Wertheimer. Outre son activité clinique, le Dr Mechtouff étudie l'imagerie de la plaque d'athérome et les marqueurs de l'inflammation liés à un AVC.

 

Le module abordera les causes, le diagnostic et les soins à mettre en œuvre pour cette pathologie grave qui survient en moyenne à 73 ans, mais peut se produire à tout âge, même durant l’enfance. En outre, les AVC entraînent le décès d’environ 20 % des patients et provoquent des séquelles invalidantes pour 2/3 des malades (handicap moteur, démence). Pour déterminer la cause d’un AVC, l’imagerie médicale joue un rôle capital. Ainsi pourront être distingués les AVC ischémiques (obturation d'un vaisseau cérébral ou infarctus cérébral) des AVC hémorragiques (rupture d'un vaisseau cérébral). Ce diagnostic conditionne les soins à apporter : la thrombolyse intraveineuse et la thrombectomie mécanique seront pratiquées dans le cas d’un infarctus cérébral, tandis que l’hémorragie cérébrale nécessitera un traitement médical pour évacuer l’hématome et diminuer l’hypertension intracrânienne. En outre, les facteurs de risque devront être réduits : hypertension artérielle, tabagisme, surcharge pondérale, alcoolisme chronique, etc.

 

 

Le 2ème module de neurologie traitera du trouble spécifique du développement moteur chez l’enfant, plus communément appelé dyspraxie. Selon le Haut Conseil de la santé publique (HCSP), ce trouble de l’apprentissage toucherait 5-7 % des enfants âgés de 5 à 11 ans. Une prévalence particulièrement élevée !

 

Alice Gomez est enseignant-chercheur à l’Université de Lyon 1. Ses recherches se concentrent sur les pathologies du développement et les troubles de la coordination motrice. La « maladresse » des patients atteints de dyspraxie se manifeste par des déficits numériques, visuo-spatiaux et moteurs. Aussi, Mme Gomez s’intéresse-t-elle aux mécanismes cognitifs mis en œuvre dans l’apprentissage de la spatialisation, des mathématiques et de la motricité.

 

Grâce à ce module, les stagiaires bénéficieront d’une approche en 3 temps. La première abordera les éléments de définition internationale du trouble du développement de la coordination motrice, tandis que le 2ème volet se consacrera à la spécification des déficits sensori-moteurs de ce trouble. Enfin, seront présentés les substrats neuronaux identifiés à ce jour.

 

 

Affections graves à conséquences invalidantes ou troubles avec forte prévalence : le Séminaire d'anglais médical 2018 diversifie sa programmation afin de permettre aux stagiaires d’étudier des pathologies bénéficiant d’une importante littérature médicale.

 


 

Inscriptions au Séminaire d'anglais médical ouvertes jusqu’au 5 mars 2018 (via la page Formations de la SFT)

 

Rendez-vous sur samsft.fr

Le site web du Séminaire d'anglais médical rassemble toutes les informations indispensables (intervenants, lieu, FAQ, éditions précédentes…). Les stagiaires y bénéficient également d'un espace réservé où télécharger tous les documents liés au programme 2018.




Contactez-nous - Liens - Plan du site - Mentions légales - Crédits : Synodia

Ayez le réflexe SFT, le syndicat professionnel des métiers de la traduction
Annuaire des traducteurs et interprètes – Formation continue – Conseil et accompagnement