Fermeture 07/12/2018
Election comité directeur
Renouvellement 2019
Datadock
Suivez-nous sur Twitter
Teleformations
Identifiant
Mot de passe

Actualités

a  a  A 

Chercher un traducteur
Ok

Ou recherche : guidée avancée


Rechercher sur le site




SFT – Prix Caillé 2018 – Deux témoignages historiques russes
le 30-11-2018
par Comité Directeur

Prix Pierre-François Caillé de la traduction 2018

Deux témoignages historiques russes



Suicide de Mark Aldanov, traduit du russe par Jean-Christophe Peuch, Éditions des Syrtes

 

Avec pour fil rouge le « personnage » de Lénine, Suicide fait la chronique de la Russie de 1903 à 1924. Mêlant petite et grande histoire, ce roman raconte la descente aux enfers d’un couple de bourgeois moscovites. Devenus des parias après la Révolution de 1917, ils finiront par choisir le suicide.

 

Selon Philip Minns, président du jury du prix Caillé, « Jean-Christophe Peuch a réalisé un véritable travail de bénédictin ! Ses 750 notes de bas de page donnent des informations complémentaires sur les personnages historiques, sur les évènements, sur des dates… Cet enrichissement du texte, digne d’un ouvrage universitaire, ajoute beaucoup à la lecture ». Gratifié d'une mention spéciale lors du Prix Russophonie 2018 – lequel récompense la meilleure traduction d’un ouvrage littéraire du russe vers le français – Jean-Christophe Peuch considère ses notes comme nécessaires : « ce livre risquait d’être un labyrinthe pour le lecteur français. Il fallait le rendre compréhensible ». Publié en 2017 pour le centenaire de la révolution russe, Suicide a réclamé un an de travail : « traduire Aldanov demande de trouver le ton juste. En effet, ses idées passent par la langue. Jamais cet auteur ne part dans de grandes réflexions. C’est très subtil. »

 

 

Ma découverte de l’Amérique de Vladimir Maïakovski, traduit du russe par Laurence Foulon, Les Éditions du Sonneur.

 

Entré aux États-Unis par le Mexique, après avoir accosté à Cuba, Vladimir Maïakovski raconte sa vision de l’Amérique lors d’un séjour en 1925. Ce carnet de voyages oscille entre la fascination pour la modernité américaine et la condamnation du capitalisme.

 

« Récompensée par le Prix SGDL Révélation de Traduction 2017, Laurence Foulon a su restituer dans sa traduction l’ébahissement et l’étonnement de ce voyageur russe qui se confronte à un monde totalement nouveau, avec toutes ses étrangetés », indique Bernhard Lorenz. « C’était courageux pour cette toute jeune traductrice de s’attaquer à l’œuvre du célèbre Maïakovski », poursuit Suzanne Boizard, également membre du jury. « L’auteur y décrit un capitalisme qui n’a plus rien à voir avec celui d’aujourd’hui. Les termes de l’époque ne sont plus les mêmes. La traduction retranscrit bien cette vision d’un siècle passé : l’équilibre a été trouvé entre ce point de vue devenu caduc et la tentation de le mettre à jour. Enfin, j’ai apprécié le ton du texte français dans lequel on retrouve l’humour de cet auteur soviétique. »



 

Pour savoir si l'un de ces traducteurs sera le lauréat de l’édition 2018 du prix, rendez-vous le 7 décembre prochain.

 

Consultez le site dédié au prix pour tout connaître sur le prix Pierre-François Caillé de la traduction, découvrir les membres du jury présidé par Philip Minns, ainsi que la sélection complète de l’année 2018 : Sélection 2018 du Prix Pierre-François Caillé de la traduction


Précédentes actualités sur le sujet :
SFT – Prix Caillé 2018 – Deux finalistes traduits de l’allemand

SFT – Prix Caillé 2018 – Trois finalistes entre créativité exubérante et sensibilité


www.prixcaille.fr




Contactez-nous - Liens - Plan du site - Mentions légales - Crédits : Synodia

Ayez le réflexe SFT, le syndicat professionnel des métiers de la traduction
Annuaire des traducteurs et interprètes – Formation continue – Conseil et accompagnement