Datadock
Suivez-nous sur Twitter
Teleformations
Identifiant
Mot de passe

Actualités

a  a  A 

Chercher un traducteur
Ok

Ou recherche : guidée avancée


Rechercher sur le site




Interprètes afghans : une décision « historique » du Conseil d’État
le 25-02-2019
par Sft

Les interprètes afghans ayant travaillé pour l’armée française sous contrat local étaient jusqu’à présent mal protégés par l’État français. Une décision du Conseil d’État, rendue le 1er février en faveur de l’un d’entre eux, pourrait faire jurisprudence et leur assurer une « protection fonctionnelle » dans notre pays.

Le Conseil d’État a examiné vendredi 1er février le cas de M. Basir Ibrahimi, interprète afghan anglophone ayant travaillé pour l’armée française, dont les différentes demandes d’asile et de protection étaient jusqu’à présent restées vaines. La raison invoquée ? Son contrat de travail pour l’armée française « ne comportait pas de clause de soumission au droit français », autrement dit relevait du droit local.

Or, à l’instar de beaucoup de ses confrères afghans dans le même cas, M. Ibrahimi s’était trouvé contraint de fuir son pays, dans lequel il était considéré comme traître et menacé de mort. Soutenu dans ses démarches par l’association des anciens interprètes afghans de l’armée française, M. Ibrahimi avait fait appel fin 2018 à la plus haute juridiction de l’État pour faire aboutir sa demande de « protection fonctionnelle ».

Le Conseil d’État s’est prononcé en sa faveur, dans une décision qualifiée d’historique par la vice-présidente de l’association, Mme Caroline Decroix, et saluée par un communiqué : « la protection fonctionnelle est applicable aux auxiliaires de l’armée française y compris recrutés sous contrat de droit local et peut donner lieu à la délivrance d’un visa ou d’un titre de séjour lorsque cette délivrance constitue l’unique moyen de faire cesser la menace. La Haute Juridiction permet donc la protection à venir de tous les auxiliaires de l’armée française quel que soit le terrain de conflit dès lors qu’une menace pèse sur eux du fait de leurs fonctions. C’est une grande victoire pour la justice et les auxiliaires afghans de l’armée française. »

Rappelons que la SFT s’est activement engagée aux côtés des interprètes afghans ces dernières années. Dès 2015, notre syndicat invitait ses adhérents à signer une pétition pour assurer la protection des traducteurs et interprètes dans les zones de conflit. En 2017, la SFT cosignait une lettre ouverte au président Macron l’exhortant à ouvrir les portes aux interprètes afghans laissés pour compte. En 2018, notre syndicat adressait à l’ambassadeur de France auprès des Nations Unies un courrier préparé par la Fédération internationale des traducteurs, exhortant l’ONU à adopter une résolution visant à protéger les traducteurs et interprètes civils en zones de conflit. Plus récemment, en octobre 2018,  des matinales d’Île de France avait été consacrée à cette question.

Notre syndicat avait également relayé l’appel de notre confrère Rupert Swyer à constituer une équipe de marcheurs en soutien aux interprètes afghans lors de la traditionnelle marche nocturne « Paris-Versailles-Mantes » les 26 et 27 janvier derniers. Plusieurs des adhérents de la SFT ont répondu présent, parmi lesquels on peut citer Chris Durban, Agnès Debarge, Laurence Cuzzolin, Mar Fernandez et Denise Mirat, ainsi que les sympathisants Robert Lawrie et Michel Nercessian (interprète membre de l’AIIC). La cagnotte ouverte en parallèle à cet évènement a permis de récolter plus de 3 000 euros, qui ont été remis à l’association des anciens interprètes afghans de l’armée française. Un bel exemple de mobilisation collective.

Aujourd’hui, la SFT se réjouit de cette décision du Conseil d’État, et invite ceux de ses adhérents qui souhaiteraient en savoir plus sur le sort des interprètes afghans à lire l’ouvrage « Tarjuman, enquête sur une trahison française » des journalistes Brice Andlauer et Quentin Müller, paru aux éditions Bayard début février.




Contactez-nous - Liens - Plan du site - Mentions légales - Crédits : Synodia

Ayez le réflexe SFT, le syndicat professionnel des métiers de la traduction
Annuaire des traducteurs et interprètes – Formation continue – Conseil et accompagnement