Léticia Ibanez, lauréate du prix Pierre-François Caillé de la traduction 2023
Actualités SFT

Léticia Ibanez, lauréate du prix Pierre-François Caillé de la traduction 2023

par Jury du prix Pierre-François Caillé de la traduction

le 12 décembre 2023

Le prix Pierre-François Caillé de la traduction 2023 a été décerné le 24 novembre, dans les locaux de l’espace Le Village à Toulouse, à Léticia Ibanez pour sa traduction du tamoul de La Sterne Rouge d’Antonythasan Jesuthasan, aux éditions Zulma.

« Un livre coup de poing », c’est la réponse unanime des membres du jury du Prix Pierre-François Caillé au sujet de La Sterne rouge d’Antonythasan Jesuthasan, traduit du tamoul par Léticia Ibanez. Cette fiction, qui s’inscrit dans une chronologie de faits réels, nous immerge dans la réalité du Sri Lanka, des années 1980 à nos jours.

Pour Françoise Wirth, Léticia Ibanez a su user de tout son talent de jeune traductrice pour nous offrir « une lecture fascinante, saisissante, qui prend aux tripes, rendue dans une langue simple, imagée et très directe, sans complaisance ; un récit retranscrit dans un français impeccable et avec beaucoup de finesse ». Même constat pour Agnès Debarge : « En tant que traductrice littéraire du tamoul, Léticia Ibanez nous ouvre les yeux sur un autre monde ».

À l’issue d’une cérémonie passionnante composée de discours passionnés, pendant laquelle quatre membres du jury ont pu chacun présenter un livre de la sélection finaliste devant un public se délectant de leur prose [et de celle des traductrices et tracteurs finalistes, grâce à la lecture de quelques extraits], Bernhard Lorenz, Président du Jury, et Bruno Chanteau, Président de la SFT, ont eu le plaisir de remettre le Prix Pierre-François Caillé 2023 (avec son fameux diplôme, sa médaille gravée et sa dotation de 3 000 euros), à Léticia Ibanez, pour sa traduction du tamoul de La Sterne rouge d’Anthonythasan Jesuthasan, publié aux éditions Zulma.

Le prix Pierre-François Caillé

Décerné depuis 1981 par la Société française des traducteurs (SFT) avec le concours de l’École supérieure d’interprètes et de traducteurs (ESIT), le prix Pierre-François Caillé de la traduction récompense chaque année un traducteur ou une traductrice qui débute dans l’édition (maximum trois ouvrages traduits et publiés au moment de l’appel à candidatures). Ce prix est doté de 3 000 euros.

Ce prix a une triple vocation :

  • récompenser un traducteur ou une traductrice de talent en début de carrière dans l’édition,
  • attirer l’attention du grand public sur le métier de traducteur,
  • et contribuer à la reconnaissance de celui-ci.

 

À ce jour, cette distinction a récompensé 41 traductions de 19 langues sources dont l’anglais, l’espagnol, l’italien, mais aussi le turc, le japonais, le russe, le grec, le roumain, le néerlandais, le suédois, l’islandais, le chinois et en 2017, pour la première fois, l’allemand.

Le jury du prix est composé d’une quinzaine de traducteurs professionnels, en exercice ou retraités, dont plusieurs anciens présidents de la SFT et des enseignants en traduction.

Pour aller plus loin

  1. Consultez le dossier de presse
  2. Relisez nos billets sur les ouvrages finalistes :
    1. Les ouvrages en lice pour le Prix PFC 2023 (1/4) – La Sterne rouge
    2. Les ouvrages en lice pour le Prix PFC 2023 (2/4) – Le Pion
    3. Les ouvrages en lice pour le Prix PFC 2023 (3/4) – Les Yeux de l’océan
    4. Les ouvrages en lice pour le Prix PFC 2023 (4/4) – La vie tumultueuse de Mary W.
  3. Revivez la magie de cette cérémonie en vous plongeant dans la lecture des Discours de remise du prix Pierre-François Caillé 2023 et en découvrant quelques photos de ce bel évènement

par Jury du prix Pierre-François Caillé de la traduction

le 12 décembre 2023

Articles similaires