Prix Pierre-François Caillé de la traduction 2023 – La vie tumultueuse de Mary W.
Actualités SFT

Les ouvrages en lice pour le Prix PFC 2023 (4/4) – La vie tumultueuse de Mary W.

par Jury du prix Pierre-François Caillé de la traduction

le 21 novembre 2023

Mise en lumière : Charlène Busalli, pour sa traduction de l’anglais (États-Unis) de La Vie tumultueuse de Mary W., de Samantha Silva aux Presses de la Cité

« Je ne veux pas que les femmes prennent le pouvoir sur les hommes, mais qu’elles prennent enfin le pouvoir sur elles-mêmes. » Cette revendication aurait pu être prononcée par de grandes figures contemporaines du féminisme telles que Benoîte Groult, Simone Veil ou bien encore Emma Watson, pourtant, il n’en est rien. La Vie tumultueuse de Mary W. nous fait redécouvrir une véritable pionnière du féminisme de la fin du XVIIIe siècle : Mary Wollstonecraft, mère de Mary Shelley, l’autrice de Frankenstein ou le Prométhée moderne.

Ce roman fort et poignant imbrique deux récits en alternant les chapitres qui leur sont consacrés, afin de mieux illustrer le carcan dans lequel se débat la protagoniste, dans l’Angleterre prévictorienne :

  • celui d’un accouchement à la fin du mois d’août 1787. Le mari, affolé, ne fait pas suffisamment confiance au savoir et à l’expérience de la sage-femme. Pensant bien faire, il fait appel à un médecin afin de venir en aide à son épouse qui, après avoir donné naissance à sa deuxième fille, tarde à expulser le placenta. Le médecin intervient, sans se laver les mains. Mary décède 10 jours plus tard. « Ce récit nous replace dans des problématiques ô combien féministes : le pouvoir des hommes sur les femmes (et leur corps), jusqu’à les tuer », explique Lucile Gubler, membre du jury du Prix Pierre-François Caillé.
  • celui de la vie de Mary Wollstonecraft raconté sous forme de lettres à sa fille nouvellement née : une vie prodigieuse d’aventures et de combats. « Mary est une battante et une combattante qui défend sa mère contre son père, sa sœur contre son mari, son frère contre les gens dits “normaux”, et qui sans relâche, malgré l’adversité, reste honnête et droite dans ses aspirations d’autonomie », souligne Sylvie Escat, également membre du jury.

 

 

« Charlène Busalli, traductrice de ce roman, a su retranscrire avec aisance et fluidité la langue parlée des nombreux dialogues qui ponctuent cette histoire extrêmement vivante », ajoute Sylvie. Lucile félicite à son tour la traductrice, qui a su notamment rendre avec talent ce passage d’une rare intensité : « Mon visage était de marbre tandis que je faisais face à mon père, m’attendant, à la manière dont son col était en train de se resserrer, à un sursaut de rage. Mais je n’ai assisté qu’à son immense faiblesse. Et j’ai alors compris qu’un homme sans pouvoir est aussi pitoyable qu’un homme qui en abuse. »

« Lire La Vie tumultueuse de Mary W. est fondamental pour nous aujourd’hui, les femmes et aussi les hommes », insiste Lucile. « D’objet, Mary devient sujet. Elle se crée elle-même comme sujet. » Une volonté extraordinaire qui met en exergue « [la] joie féroce, turbulente, sombre, conquérante et édifiante d’être humaine » de cette femme remarquable. La traduction de Charlène Busalli a restitué la puissance d’un propos parfaitement actuel.

Pour connaître le lauréat ou la lauréate de l’édition 2023 du prix Pierre-François Caillé, rendez-vous le 24 novembre prochain à Toulouse.

Consultez le site dédié au prix pour tout connaître sur le prix Pierre-François Caillé de la traduction, découvrir les membres du jury présidé par Bernhard Lorenz, ainsi que la sélection complète de l’année 2023 : Sélection 2023 du Prix Pierre-François Caillé de la traduction.

www.prixcaille.fr

par Jury du prix Pierre-François Caillé de la traduction

le 21 novembre 2023

Articles similaires