Cinq étapes pour se former

La SFT a conçu un guide en cinq étapes pour vous former : évaluation de vos besoins, thèmes de formation, organismes financeurs et liens utiles. Tout y est !

Vous le savez, la formation professionnelle continue est une des clés de votre carrière. Ne vous endormez pas sur vos lauriers ! Suivez l’évolution de votre secteur et des besoins de votre clientèle. Notre guide en cinq étapes synthétise tout ce que vous devez savoir : où trouver vos formations et comment les financer. Lancez-vous !

1/ Identifier vos besoins de formation

Faites le tour de vos besoins en dressant une liste pêle-mêle. Ensuite, classez par grands thèmes et ordre de priorité. Voici quelques exemples de question à vous poser :

  • Quels besoins observez-vous chez votre clientèle ? Quelles pistes émergent à la lecture de la presse économique ou sectorielle ? Quelles sont les tendances du marché ?
  • Quels sont vos points faibles ? Vos points forts ? Comment vous distinguer ? Quelle spécialité pourriez-vous creuser ? Quelle compétence développer ?
  • Préférez-vous une formation à distance ou en présentiel ?

En somme, de quoi avez-vous envie ?

Consultez cette liste et actualisez-la régulièrement.

2/ Préparer votre financement

Sauf exception, vous cotisez à la formation professionnelle continue quel que soit votre statut ou régime. Faites le point dès maintenant pour évaluer les ressources mobilisables et identifier les organismes dont vous dépendez. Si vous souhaitez vous reconvertir, votre compte personnel de formation (CPF) peut être une solution. Vérifiez chaque année les enveloppes octroyées. Pour en savoir plus, lisez cet article sur les leviers de financement

Le régime libéral impose de cotiser au financement de votre formation continue, comme à celui de votre conjoint collaborateur ou conjointe collaboratrice. À ce titre, vos actions de formation peuvent être prises en charge.

FIF PL

Le fonds interprofessionnel de formation des professionnels libéraux est à ce jour le principal fonds d’assurance formation (FAF) de nos professions. Ses prises en charge ne sont pas cumulables avec d’autres fonds pour une même action de formation. Consultez ses critères dans la section ci-contre Pour aller plus vite.

FAF AGEFICE

Depuis 2018, l’URSSAF rattache à ce fonds toutes les micro-entreprises nouvellement créées. Si vous en faites partie, l’AGEFICE est votre interlocuteur – et non le FIF PL.

CPF

Le compte personnel de formation, qui  remplace le droit individuel à la formation (DIF) depuis 2015, vous est désormais accessible. Sur votre compte, parcourez le répertoire de formations, puis mobilisez les fonds pour payer directement la formation choisie, sans dossier à remplir ou presque. Si vous souhaitez patienter et faire grossir votre enveloppe de financement, pensez à en vérifier les critères de cumul d’une année sur l’autre.

 

En vertu du code du travail, votre entreprise cotise pour votre formation auprès d’un opérateur de compétences (OPCO), et vous pouvez exercer votre droit à la formation à plusieurs titres, notamment pour adapter votre poste de travail et entretenir vos compétences.

OPCO

Au nombre de onze, les OPCO remplacent les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) depuis 2019. Pour connaître l’OPCO dont dépend votre entreprise, vérifiez la convention collective mentionnée sur votre contrat de travail et consultez cette table de correspondance.

CPF

Le compte personnel de formation remplace le droit individuel à la formation (DIF) depuis 2015. Sur votre compte, parcourez le répertoire de formations, puis mobilisez les fonds pour payer directement la formation choisie, sans dossier à remplir ou presque. Si vous souhaitez patienter et faire grossir votre enveloppe de financement, pensez à en vérifier les critères de cumul.

Depuis 2013, vous bénéficiez d’un fonds de formation professionnelle continue, dont la cotisation est prélevée directement sur vos droits d’auteur par l’URSSAF : le fonds d’assurance formation des activités du spectacle  (AFDAS).

AFDAS

Conditionné aux montants de droits d’auteur perçus les années antérieures, le financement de l’AFDAS varie par an et par personne. Renseignez-vous.

CPF

Le compte personnel de formation remplace le droit individuel à la formation (DIF) depuis 2015. Sur votre compte, parcourez le répertoire de formations, puis mobilisez les fonds pour payer directement la formation choisie, sans dossier à remplir ou presque. Si vous souhaitez patienter et faire grossir votre enveloppe de financement, pensez à en vérifier les critères de cumul.

Les déclarations de votre employeur alimentent directement votre droit à la formation. Vos heures cumulées au titre de l’ancien droit individuel à la formation (DIF) sont converties en euros sur le compte personnel de formation (CPF). Pour suivre une formation, consultez votre hiérarchie.

CPF

Le compte personnel de formation remplace le droit individuel à la formation (DIF) depuis 2015. Sur votre compte, parcourez le répertoire de formations, puis mobilisez les fonds pour payer directement la formation choisie, sans dossier à remplir ou presque. Si vous souhaitez patienter et faire grossir votre enveloppe de financement, pensez à en vérifier les critères de cumul d’une année sur l’autre.

Prenez conseil auprès de votre hiérarchie.

3/ Choisir votre thème de formation

Après avoir défini vos besoins et votre budget de formation, ciblez vos thèmes. Aidez-vous de la liste suivante, inspirée des critères du FIF PL :

  • Pratique de la traduction et de l'interprétation

    • Gestion de projets, gestion de la terminologie
    • Placement de la voix
    • Relecture, correction et révision
    • Qualités d'écriture, techniques de rédaction
    • Protection de l'information
    • Techniques de recherche et de documentation
    • Veille multilingue
  • Perfectionnement de l'écriture et du discours
  • Techniques et support de communication
  • Langues
    • Initiation à une nouvelle langue
    • Perfectionnement
    • Conversation
    • Tests de langue (TOEIC, TOEFL…)
  • Outils d'aide à la traduction et à l'interprétation (traductique)
  • Gestion et administration
    • Installation et modes d'exercice
    • Contrats ou conditions générales de vente
    • Gestion, comptabilité
    • Développement commercial
    • Prévention des risques professionnels, ergonomie et santé au travail
  • Spécialisation
    • Expertise judiciaire, droit
    • Économie, finances et statistiques
    • Médical
    • Chimie, physique et biologie
    • Industrie et techniques
    • Communication et marketing
    • Sciences humaines et sociales
  • Compétences complémentaires
    • Normes et certification des services de traduction et d’interprétation
    • Nouvelles technologies et nouveaux outils
    • Bureautique et internet
    • Composition et mise en page

4/ Choisir votre organisme de formation

L’étendue des organismes de formation professionnelle est insoupçonnée. À vous de trouver chaussure à votre pied. Sachez aussi qu’à compter du 1er janvier 2022, seules sont susceptibles d’être prises en charge les formations proposées par des organismes certifiés Qualiopi . Et attention aux arnaques !

  • Organisations professionnelles en traduction et en interprétation (ou organisme de formation affilié)
  • Organisations professionnelles spécialisées (ou organisme de formation affilié)
  • Centres de formation et écoles de communication, de marketing ou de journalisme
  • Centres de formation et écoles spécialisés
  • Organes de presse spécialisés (ou organisme de formation affilié)
  • Associations de gestion agréées
  • Chambres de commerce et de l'industrie
  • Centres culturels, universités, écoles de langues
  • Éditeurs de logiciel

Selon le thème, la structure formatrice et votre statut, l’audience peut concerner exclusivement les métiers des langues, ou être transversale et inclure plusieurs professions. Le cas échéant, profitez-en pour découvrir les pratiques des collègues et étendre votre réseau !

5/ Penser aux offres peu onéreuses voire gratuites

Autre possibilité : familiarisez-vous avec un nouveau thème ou préparez une formation en suivant des enseignements gratuits ou à moindre coût comme les MOOC, webinaires, podcasts, formations ORIFF-PL, voire colloques universitaires. Ne négligez pas les visites de sites ou évènements professionnels et la consultation d’ouvrages spécialisés. Tout est possible pour enrichir vos connaissances ! Selon votre statut ou régime, vous pouvez inclure les frais engagés dans votre comptabilité.