Contenu de la page
Contenu

La traduction marketing, évènementielle et créative

La traduction créative, évènementielle et marketing est probablement celle qui peut le plus difficilement se passer des traducteurs et traductrices au profit des outils de traduction automatique. Elle exige en effet une démarche de réflexion importante et une plume de grande qualité, l’adéquation culturelle étant primordiale pour faire passer le message dans la langue cible. Les spécialistes de la traduction marketing passent ainsi très souvent par une étape de brief sur le public ciblé, son niveau de langue, le ton, les mots-clés, voire les arguments commerciaux à mettre en avant. En cela, le contact direct entre donneurs d’ordre et prestataires linguistiques est à privilégier, afin d’affiner au mieux le message. Le traducteur ou la traductrice devra être capable de mettre en place une bonne communication avec sa clientèle, pour identifier ses besoins et utiliser le vocabulaire et le ton adaptés.

Pour garantir la qualité de leurs prestations, les membres de la profession s’exercent constamment à l’écriture et enrichissent régulièrement leur culture générale. Séparer le fond de la forme pour décliner un même message à des publics différents demande, en effet, de savoir identifier les bonnes références culturelles, les vocabulaires adaptés et les éventuels problèmes pouvant dériver du passage d’une langue à l’autre. Pour beaucoup, cette connaissance impeccable des deux univers de travail passe par des voyages fréquents et un contact constant avec les cultures concernées. Une connaissance technique des métiers du marketing pourra aussi être demandée, ce qui place alors le traducteur ou la traductrice en véritable spécialiste.

Le saviez-vous ?

Chapô
Les spécialistes de la traduction créative poseront souvent à leur clientèle des questions sur leur métier qu’elle ne s’est elle-même jamais posées. L’objectif étant de bien comprendre tous les enjeux derrière les besoins de communication de l’entreprise !

Contenu

Les domaines de spécialisation en traduction marketing, évènementielle et créative

Transcréation et tradaptation

Ce secteur exige des compétences particulières : il s’agit d’adapter des slogans, des signatures ou encore le texte de visuels dans une autre langue. La créativité linguistique est ici indispensable et l’exercice de traduction offre une grande liberté par rapport au texte source, tout en veillant à respecter les contraintes culturelles fixées par l’entité donneuse d’ordre. Généralement, la ou le prestataire linguistique travaillera plusieurs propositions ou déclinaisons, à soumettre à la clientèle. La piste choisie pourra ensuite être retravaillée ou perfectionnée selon les retours reçus.

Le secteur du luxe

Le luxe est un univers à part entière, à forts enjeux économiques et culturels. Dans ce secteur, la manière de communiquer varie beaucoup d’une entreprise à l’autre et évolue généralement très vite dans le temps. Il convient donc d’assurer une veille marché constante.

Les évènements sportifs

L’univers du sport requiert une connaissance pointue des disciplines concernées et du vocabulaire qui leur est associé. La ou le prestataire linguistique devra non seulement avoir un ton et une rigueur journalistiques, mais aussi être capable de travailler sous pression et dans des délais parfois très courts. C’est notamment le cas lors de manifestations sportives impliquant, pour les membres de la profession, de traduire en quasi temps réel des textes faisant écho à une épreuve sportive. Une grande réactivité est alors de mise pour coller au rythme de la compétition.

Le saviez-vous ?

Chapô
Les agences de publicité ou de communication sont souvent une clientèle privilégiée, car elles ont constamment besoin d’adapter leurs messages au public ciblé dans d’autres langues.

Contenu

Les bonnes pratiques

BP1 – Il est essentiel de maintenir une communication ouverte avec l’entité donneuse d’ordre pour poser les bonnes questions et ainsi cibler parfaitement ses besoins.

BP2 – Il est tout aussi important de se tenir au courant de la vie culturelle du pays où réside la clientèle, du secteur économique où elle évolue et de son activité (nouveaux produits, partenariats, nouvelles filiales, campagnes de communication, présence dans les médias, etc.).

BP3 – Exercer sa plume et lire pour enrichir le vocabulaire et assouplir la syntaxe employée.

BP4 – Les visuels, l’implicite, les différences culturelles sont autant d’éléments à considérer, car ils peuvent avoir une forte influence sur la manière de communiquer.

Titre
Chiffres clés
Chiffres clefs
Chiffre clef
??
Texte d'accompagnement
Résultats de l'enquête statistique ?
Contenu

Comment exercer

En pratique, les membres de la profession peuvent travailler sur tous les supports utilisés par leur clientèle pour communiquer, à la fois en interne (avec leurs collaborateurs et leurs collaboratrices) et en externe (auprès de la clientèle et des partenaires). Il peut donc s’agir de magazines, de catalogues, de campagnes de communication, de supports publicitaires, de newsletters, de courriels, de campagnes emailing et médias sociaux, etc.

Comment facturer

Dans la traduction créative, événementielle et marketing, la productivité en mots par heure pouvant être faible, une rémunération horaire fixe est souvent préférée. Certains membres de la profession parviennent toutefois à tenir compte de cette spécificité dans leur tarif au mot.

Par ailleurs, face à un grand besoin d’adaptation, les textes font souvent plusieurs allers-retours avec la ou les personnes à l’initiative du projet et il convient d’en tenir compte dans la fixation des tarifs. Le besoin de réactivité et de disponibilité des traducteurs et traductrices, notamment lors d’événements, doit aussi être pris en compte dans la rémunération.

À noter qu’un forfait projet est parfois adapté à ce secteur ; les prestataires linguistiques évalueront alors les besoins de l’entreprise ou de l’institution donneuse d’ordre et le volume de contenu à traduire afin de lui proposer un devis global.

La rémunération souvent plus élevée que pour d’autres métiers de la traduction s’explique par la nécessité de devoir se former et s’informer constamment sur des domaines pointus (notamment en s’abonnant à des médias spécialisés ou en adhérant à des associations, un poste de dépense parfois important).

Comment se former

Au-delà d’une formation classique en traduction, il est souhaitable d’effectuer un cursus (cycle court) en marketing, finances, distribution, ressources humaines ou encore développement produit afin de maîtriser le monde de l’entreprise et la chaîne de production des supports marketing. Il existe également des formations spécifiques en écriture technique et professionnelle permettant de maintenir un haut niveau de rédaction.

Témoignage

Image
photo Alicia Martorell
Rôle
Membre de la SFT
Nom
Alicia Martorell
« Dans la traduction marketing et évènementielle, le bouche à oreille est pratiquement la seule voie d’accès. Créer et entretenir un solide réseau professionnel est donc indispensable. »
Contenu

Ressources

Paragraph
Traduction, faire les bons choix
La traduction, un sport de haut niveau
Interprète pour le football ou commentateur sportif, pourquoi choisir ?
Le temps de la réflexion
Intraduisible ? Vous voulez rire !
Traduire hors des sentiers battus
Luxe, mode… et traduction !
Contenu

Associations professionnelles spécialisées

Inscrivez-vous à notre infolettre pour suivre l’actualité des métiers de la traduction et de l’interprétation.