Les normes de nos métiers

Contenu de la page
Contenu

Les normes de nos métiers

Depuis les années 1990 de nombreuses normes européennes et internationales ont vu le jour pour encadrer les services linguistiques. Toutes nos professions sont concernées. La SFT, acteur majeur du secteur, participe à l’élaboration de ces normes pour défendre les intérêts de ses membres.

Titre
Les normes relatives aux services linguistiques

Une norme volontaire est un cadre de référence qui définit des prescriptions techniques ou qualitatives pour des produits ou des services. Elle résulte d’une co-production consensuelle entre les professionnels et les utilisateurs.

Les normes de la famille ISO 9000 – Systèmes de management de la qualité, l’ISO 26000 – Responsabilité sociétale et l’ISO 31000 – Management du risque, figurent parmi les normes les plus connues.

Dans les métiers de service, normaliser, c’est décrire une méthode structurée et des processus de référence qui garantissent la bonne exécution d’une pratique.

La norme garantit qu’une organisation respecte les exigences qui permettent d’assurer la qualité du service fourni. Etablir une norme, c’est définir des critères de qualité dans un secteur. Autrement dit, c’est aussi définir les règles d’un marché.

Les normes sont approuvées par des organismes officiels reconnus.

Elles sont élaborées au sein de comités de normalisation dont les membres sont sélectionnés pour leur expertise du secteur. Leur rôle est de négocier le contenu de la norme dans les meilleurs délais. La norme est le fruit des discussions entre ces membres, elle résulte d’une démarche consensuelle au sens où elle procède par recherche constante du consensus.

Toutes les normes sont revues au bout de cinq ans, afin de s’assurer de leur pertinence et de la nécessité ou non d’une mise à jour.

Le processus d’élaboration d’une norme peut nécessiter entre une et trois années de travail.et comporte les étapes suivantes :

  • l’étude de la pertinence de la demande de norme ;
  • la création d’un groupe de travail regroupant toutes les parties concernées ;
  • la recherche d’un document éventuel déjà existant sur lequel s’appuyer ;
  • la rédaction du projet de norme ;
  • une période consacrée à l’enquête nationale ouverte à tous et à la collecte des commentaires et avis des pays membres ;
  • la rédaction du texte final ;
  • un vote formel ;
  • la publication.

ISO 17100:2015(fr) Services de traduction — Exigences relatives aux services de traduction

ISO/TS 11669:2012(fr) Projets de traduction — Lignes directrices générales

ISO 21998, Services d’interprétation — Interprétation dans le domaine de la santé —Exigences et recommandations

ISO 20771, Traduction juridique et judiciaire — Exigences

ISO 2603, Interprétation simultanée — Cabines permanentes — Exigences

ISO 4043, Interprétation simultanée — Cabines transportables — Exigences

ISO 13611, Interprétation — Lignes directrices pour l’interprétation en milieu social

ISO 18587, Services de traduction — Post-édition d’un texte résultant d’une traduction automatique — Exigences

ISO 24019, Plateformes de distribution d’interprétation simultanée — Exigences et recommandations

ISO 20228, Services d’interprétation — Interprétation juridique et judiciaire — Exigences

Contenu

L’action de la SFT en matière de normalisation

La SFT dispose d’une commission Normalisation, dont la mission est de représenter le syndicat et ses membres auprès de l’AFNOR (Association française de normalisation) et de l’ISO (Organisation internationale de normalisation), notamment en participant à l’élaboration des normes portant sur les métiers de la traduction et de l’interprétation. Cette mission est loin d’être anecdotique, puisqu’elle permet de garder un œil sur les évolutions réglementaires du marché de la traduction et de l’interprétation.

En d’autres termes, le rôle de la commission est de se faire l’écho des traducteurs, traductrices et interprètes pour défendre leurs intérêts. Les membres de cette commission appartiennent au groupe d’experts AFNOR/X03A-GE, Traduction -interprétation et technologies associées. Au niveau de l’ISO, ces membres relèvent du comité technique ISO/TC 37, Langage et terminologie, sous-comité SC 5, Traduction, interprétation et technologies apparentées.

Ainsi, la SFT a pris une part active dans l’élaboration de certaines normes phares, dont la fameuse ISO 17100:2015 (Services de traduction — Exigences relatives aux services de traduction) qui « fournit les exigences relatives aux processus de base, aux ressources et à d'autres aspects nécessaires à une prestation de traduction de qualité répondant aux spécifications applicables ».

Mais ce n’est pas tout, les membres ont également participé à la réalisation des projets suivants (liste non exhaustive) :

  • ISO 21998, Services d’interprétation — Interprétation dans le domaine de la santé —Exigences et recommandations
  • ISO 20771, Traduction juridique et judiciaire — Exigences
  • ISO 2603, Interprétation simultanée — Cabines permanentes — Exigences
  • ISO 4043, Interprétation simultanée — Cabines transportables — Exigences
  • ISO 13611, Interprétation — Lignes directrices pour l’interprétation en milieu social
  • ISO 18587, Services de traduction — Post-édition d’un texte résultant d’une traduction automatique — Exigences
  • ISO 24019, Plateformes de distribution d’interprétation simultanée — Exigences et recommandations
  • ISO 20228, Services d’interprétation — Interprétation juridique et judiciaire — Exigences

Plus récemment, les travaux de la commission se sont portés sur des thèmes tels que l’interprétation à distance ou l’évaluation de la qualité en traduction. Pour le futur, des textes portant sur la gestion de projet ou encore sur l’interprétation de conférence sont à prévoir.

Rien de plus parlant qu’un exemple concret. Lors de l’élaboration en 2015 de la norme ISO 17100:2015, la SFT a obtenu l’inclusion des freelance, avec le terme plus général de « prestataires de services de traduction ».

Si ces sujets, ou d’autres, sont susceptibles de vous intéresser, la commission Normalisation vous accueillera à bras ouverts : nous ne serons jamais de trop pour faire entendre nos points de vue !

Titre
Aspects pratiques

Ces normes sont téléchargeables sur le site de l’ISO. Le prix d’achat est d’environ 150 euros.

Assez lourd et coûteux, le processus de certification est peu adapté à celles et ceux qui exercent de manière indépendante et concerne davantage les grandes structures. En revanche, il est tout à fait autorisé de vous en prévaloir. Montrer à votre clientèle que vous respectez ces normes renforce votre crédibilité en prouvant votre professionnalisme et votre connaissance du métier.

Cette certification concerne les services des grandes entreprises internationales, les organisations internationales et les agences de traduction.

La démarche à adopter et l’accompagnement nécessaire

Contenu

Ressources

Traduire des normes - Jacques Assael, Céline Bodo, Patricia Cohen, Pierrick Jeancolas et Annie Lestrade

Inscrivez-vous à notre infolettre pour suivre l’actualité des métiers de la traduction et de l’interprétation.