Fermeture 13 juillet
Interprétation à distance
Coronavirus : informez-vous
Nouveau numéro
Datadock
Suivez-nous sur Twitter
Teleformations
Identifiant
Mot de passe

Interprétation à distance

a  a  A 

Chercher un traducteur
Ok

Ou recherche : guidée avancée


Rechercher sur le site



Principes et recommandations 

 

La situation actuelle du COVID-19 et les mesures prises par les gouvernements pour essayer de ralentir et d’endiguer la propagation du virus ont un impact direct sur l’activité des interprètes qui doivent relever de nouveaux défis auxquels ils ne sont pas toujours préparés. Un de ces défis concerne l’interprétation à distance qui a pris de l’ampleur ces dernières semaines.

 

La commission Interprètes se mobilise pour vous informer et vous aider à prendre des décisions éclairées à ce sujet. L’avenir de notre profession est en jeu, soyons prudents, informés et solidaires. Les décisions que nous prenons aujourd’hui auront certainement un impact sur nos pratiques futures. L’interprétation à distance peut avoir des effets positifs et négatifs. Elle ne se prête pas à toutes les situations. Ce n’est pas un hasard si la plupart des institutions ont reporté la grande majorité de leurs conférences. Sur nombre de celles maintenues, le monolinguisme a été imposé. Sur d’autres, la quantité de langues et la durée des sessions ont été réduites à leur plus simple expression.

 

Nous espérons que ce document vous aidera à y voir plus clair. Certaines informations se réfèrent plus particulièrement à la situation actuelle, d’autres sont plus générales. Vous y trouverez également une liste de documents et d’informations établies notamment par l’AIIC (Association Internationale des Interprètes de Conférence) si vous souhaitez vous informer davantage.

 


Interprétation à distance : 2 scénarios possibles :
 
  1. Depuis un espace physique centralisé, avec une mise en place classique (cabines, consoles – un binôme dans la même cabine – écrans montrant à minima le lieu de la conférence et l’orateur)
  2. Depuis chez soi, potentiellement à partir de son ordinateur « personnel »

 


Caractéristiques scénario 1 : 


  • Tous les interprètes se trouvent sur le même lieu, dans un local dédié à l’interprétation : cabine(s), consoles, insonorisation, canaux audio et vidéo de très bonne qualité, écrans
  • Les interprètes peuvent collaborer comme d’habitude : s’entraider et passer le relais, se parler et se faire des signes de la main, etc.
  • Les aspects techniques ne relèvent pas de la responsabilité de l’interprète, mais des techniciens, à la fois sur le lieu de la conférence et dans l’espace dédié
  • Le matériel technique est mis à disposition par l’espace dédié
  • La sécurité de la transmission et des données est assurée par l’opérateur de l’espace dédié dont la responsabilité est engagée
  • Il est très difficile, voire impossible, de communiquer avec la personne qui préside la séance sur le lieu de la conférence et donc d’intervenir en cas de problème de micro, par exemple
  • Le fournisseur de l’espace dédié s’engage à préconiser les gestes barrière

 


Caractéristiques scénario 2 :

 

  • Chaque interprète travaille depuis chez soi ou dans son propre local professionnel
  • Chaque interprète doit utiliser son propre équipement (ordinateur, casque, micro, etc.)
  • La connexion utilisée est généralement une connexion avec un abonnement de base (le plus souvent avec un opérateur privé et par conséquent sans aucune garantie d’intervention en cas de panne, etc.)
  • Pour garantir la continuité des services, les fournisseurs internet ont baissé les débits pendant le confinement. Il en découle une baisse de performance
  • L’interprète n’a pas de technicien chez lui pour l’aider à gérer les aspects techniques du dispositif
  • L’interprète doit généralement permettre l’installation d’un logiciel sur son ordinateur ou donner l’accès à son ordinateur à une plateforme ou un logiciel
  • La pièce utilisée n’est pas prévue à cet effet, il y a potentiellement du bruit et / ou d’autres personnes partageant cet espace
  • En cas de problème technique, l’interprète est seul pour y remédier
  • Une vraie collaboration comme nous la pratiquons en cabine et un passage de relais propre sont impossibles si les deux interprètes ne sont pas au même endroit et doivent communiquer en ligne
  • L’interprète doit, en plus d’interpréter, suivre un chat avec son binôme et potentiellement le technicien sur le lieu de la conférence = surcharge cognitive considérable !
  • La qualité du son et le décalage entre l’émission du son et sa perception par l’interprète peuvent ne pas répondre aux normes ISO sur l’interprétation - le décalage peut être de plusieurs secondes !
  • Il est très difficile, voire impossible, de communiquer avec la personne qui préside la séance sur le lieu de la conférence et donc d’intervenir en cas de problème de micro, par exemple
  • Aucune protection contre les chocs acoustiques. Des difficultés d’ajustement du volume peuvent apparaître sans oublier les variations de son en fonction des différents orateurs

 


Recommandations générales si vous vous engagez à interpréter depuis votre lieu de confinement :


  • Stipuler dans le contrat que la responsabilité de l’interprète ne saurait être engagée en cas de défaillance technique ou de connexion
  • Stipuler dans le contrat que l’interprète n’est en aucun cas responsable de la confidentialité de la connexion ni des données qui transitent par la connexion
  • L’interprétation à distance ne se prête pas aux sessions avec des changements fréquents et désordonnés d’orateurs
  • L’interprétation à distance requiert la même préparation et disponibilité qu’une mission classique. Les mêmes conditions tarifaires doivent donc s’appliquer (tarif à la journée), avec majoration pour prendre en compte la surcharge cognitive et l’exploitation de l’enregistrement éventuel de l’événement
  • Généralement l’interprétation à distance ne convient pas aux interventions de plus de 2 heures au total
  • Se réserver toujours le droit d’interrompre la séance si les conditions sont jugées trop défavorables pour garantir une interprétation de qualité (son, manque de discipline des participants, non-respect des consignes, etc.)

 

Ne pas utiliser des services de vidéoconférence classiques (Skype, GTM, Webex, etc.) pour faire de la simultanée car ils posent plusieurs problèmes : parler en même temps qu’un autre participant est généralement impossible tout comme percevoir le son de différents participants dans les 2 oreilles, etc. Ces services ne peuvent s’envisager que pour la consécutive/phrase-à-phrase

 


____________

 

Pour contacter la commission Interprètes de la SFT : interpretation@sft.fr

 

 

Pour contacter le service juridique de la SFT : Connectez-vous sur le site avec votre numéro d’adhérent et votre mot de passe. Vous trouverez les informations de contact sous Mes Services ˃ Assistance juridique.

 

 

Documents AIIC pour aller plus loin :


Contactez-nous - Liens - Plan du site - Déclaration de confidentialité - Mentions légales - Crédits : Synodia

Ayez le réflexe SFT, le syndicat professionnel des métiers de la traduction
Annuaire des traducteurs et interprètes – Formation continue – Conseil et accompagnement